FLEURS DE CBD

RESINES DE CBD

Une gamme de produits variés Découvrez nos différentes molécules

High Company s’engage à vous proposer des produits de haute qualité en CBD, THCJD, HHCH et HSD.

 

Nos différentes molécules vous offriront un large choix de produits allant des huiles aux fleurs, résines en passant par les gummies ou encore les pre rolls.

Nos différentes molécules

Nos coups de coeur

Candy Kush

À partir de 2,2€/G
2
Dès 7,80 
COMMANDER Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit

Amnesia

À partir de 2,1€/G
18
Dès 7,50 
COMMANDER Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit

SmallBuds Cheese

À partir de 1,0€/G
11
Dès 4,20 
COMMANDER Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit

Purple Haze

À partir de 2,3€/G
8
Dès 8,10 
COMMANDER Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit

Skittles

À partir de 1,9€/G
4
Dès 6,90 
COMMANDER Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit

Bubba Kush

À partir de 2,2€/G
3
Dès 7,80 
COMMANDER Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit

Sweet Berry

À partir de 2€/G
3
Dès 7,20 
COMMANDER Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit

Plutonium

À partir de 1,8€/G
0
Dès 6,60 
COMMANDER Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit

Small Buds

À partir de 1€/G
2
Dès 4,20 
COMMANDER Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit

Trim Premium

À partir de 0,5€/G
3
Dès 2,70 
COMMANDER Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit

Pre-Rolls

À partir de 1,9€/U
2
Dès 2,30 
COMMANDER Ce produit a plusieurs variations. Les options peuvent être choisies sur la page du produit
Le CBD, ou cannabidiol, est un composé naturellement présent dans la plante de cannabis. Contrairement au THC, un autre composé du cannabis, le CBD n’a pas d’effet psychoactif, ce qui signifie qu’il ne provoque pas d’altération de la conscience ou d’euphorie.
 
Le CBD est devenu populaire pour ses potentiels bienfaits thérapeutiques, notamment dans le soulagement de la douleur, de l’anxiété, de l’inflammation et des symptômes de certaines affections neurologiques.

Effets du CBD sur le système nerveux

Le CBD interagit avec le système endocannabinoïde (SEC), un réseau complexe de récepteurs et de neurotransmetteurs présent dans tout notre organisme. Ce système joue un rôle crucial dans la régulation de nombreuses fonctions physiologiques, notamment l’humeur, l’appétit, la douleur et le sommeil. En modulant l’activité du SEC, le CBD peut influencer diverses facettes de notre bien-être.

  1. Réduction de l’anxiété : Des études précliniques et cliniques ont montré que le CBD peut aider à diminuer l’anxiété en modulant l’activité des récepteurs impliqués dans la régulation de l’humeur et de la réponse au stress.
  2. Diminution de la douleur : Le CBD agit en synergie avec d’autres composés du cannabis pour soulager la douleur chronique et neuropathique, notamment en inhibant la transmission des signaux de douleur au niveau spinal et en modulant l’activité anti-inflammatoire.
  3. Régulation du sommeil : Le CBD peut favoriser un meilleur équilibre des rythmes chronobiologiques, notamment en stimulant la production de mélatonine, une hormone essentielle à la régulation du sommeil.

Effets du CBD sur le système immunitaire

Le CBD possède également des propriétés immunomodulatrices qui peuvent être bénéfiques dans le contexte de diverses maladies auto-immunes et inflammatoires. Voici quelques-uns des effets du CBD sur le système immunitaire :

  1. Action anti-inflammatoire : Le CBD inhibe la production de certaines molécules pro-inflammatoires (comme les cytokines) et favorise la libération de médiateurs anti-inflammatoires, ce qui peut contribuer à atténuer l’inflammation dans différentes pathologies.
  2. Immunosuppression : Dans certains contextes, le CBD peut réduire l’activation excessive du système immunitaire, ce qui peut être bénéfique pour les personnes souffrant de maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques ou la polyarthrite rhumatoïde.
  3. Modulation de la réponse aux allergènes : Des études préliminaires suggèrent que le CBD pourrait influencer la réponse immunitaire aux allergènes en diminuant la libération d’histamine et en régulant l’action des cellules immunitaires impliquées dans les réactions allergiques.

Effets du CBD sur la santé cardiovasculaire

Les recherches suggèrent également que le CBD pourrait avoir des effets bénéfiques sur la santé cardiovasculaire, notamment en protégeant les vaisseaux sanguins et en améliorant la circulation. Voici quelques-uns des mécanismes d’action du CBD dans ce contexte :

  1. Vasorelaxation : Le CBD favorise la détente des parois vasculaires, ce qui peut aider à réduire la tension artérielle et améliorer la circulation sanguine.
  2. Protection endothéliale : En réduisant l’inflammation et le stress oxydatif, le CBD peut contribuer à préserver la fonction de l’endothélium, une couche cellulaire qui recouvre l’intérieur des vaisseaux sanguins et qui joue un rôle clé dans la régulation de la vasomotricité et de la coagulation.
  3. Effets antithrombotiques : Bien que les preuves soient encore limitées, certaines études suggèrent que le CBD pourrait inhiber la formation de caillots sanguins en modulant l’agrégation plaquettaire et l’expression de certaines molécules impliquées dans la coagulation.

Action antioxydante du CBD

Enfin, il est important de mentionner les propriétés antioxydantes du CBD, qui peuvent contribuer à protéger nos cellules contre les dommages causés par les radicaux libres et le stress oxydatif. Ces effets pourraient être particulièrement bénéfiques dans le contexte des maladies neurodégénératives (comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson), où l’accumulation de radicaux libres et la dégradation des cellules nerveuses jouent un rôle majeur.

Conclusion provisoire

En résumé, les effets du CBD sont nombreux et variés, touchant divers systèmes et fonctions de notre organisme. Bien que davantage de recherches soient nécessaires pour mieux comprendre les mécanismes d’action du CBD et évaluer son potentiel thérapeutique, les données actuelles suggèrent que cette molécule pourrait offrir une multitude de bienfaits pour la santé. Il est donc essentiel de poursuivre les investigations scientifiques afin de mieux cerner l’étendue des applications possibles du CBD dans le domaine médical et bien-être

Les produits à base de CBD et plus largement dérivés du chanvre sont encadrés par différentes réglementations. Provenant du chanvre, une plante catégorisée comme stupéfiant, ils sont soumis aux règles relatives aux stupéfiants. De plus, selon leur utilisation, des règlementations spécifiques s’appliquent. Voici un aperçu de ces réglementations :

Droit des stupéfiants :

Les produits à base de CBD ne sont pas interdits par la législation sur les stupéfiants s’ils respectent les critères définis par l’arrêté du 30 décembre 2021, conformément aux articles L. 5132-86 et R.5132-86 II du code de la santé publique (CSP) :

  • Ils doivent provenir de variétés de plantes : répertoriées dans le catalogue commun des variétés des espèces de plantes agricoles ou dans le catalogue officiel des espèces et variétés cultivées en France, ayant une concentration de THC ≤ 0,3 %.
  • Seuls les agriculteurs reconnus par la réglementation européenne et française sont autorisés à cultiver des fleurs et feuilles de chanvre en France, en utilisant uniquement des graines certifiées. Il est interdit de vendre des plants ou de pratiquer le bouturage. La déclaration des cultures n’est pas obligatoire, sauf pour ceux souhaitant bénéficier des aides de la Politique agricole commune (PAC) qui doivent s’enregistrer sur Telepac.
  • Les produits dérivés du chanvre ou les extraits incorporés doivent aussi avoir une concentration de THC ≤ 0,3%.

Ainsi, certains produits à base de chanvre, y compris les fleurs et feuilles, sont légaux selon la réglementation sur les stupéfiants, à condition de respecter ces critères. Dans le cas contraire, ils sont soumis à la politique pénale anti-stupéfiants.

En outre, ni les produits, ni leurs publicités ne doivent évoquer ou promouvoir le cannabis récréatif. Toute publicité pouvant suggérer cela pourrait être considérée comme une incitation à la consommation de stupéfiants, sanctionnée par l’article L.3421-4 du code de la santé publique.

Réglementation sur les denrées alimentaires :

La commercialisation des denrées alimentaires est régie principalement par :

  • Le règlement (CE) n°178/2002, stipulant qu’une denrée alimentaire ne doit pas être commercialisée si elle est nocive pour la santé ou inadaptée à la consommation.
  • Les règlements n°315/93 concernant les contaminants dans les aliments et (UE) n°2022/1393 sur les concentrations maximales de delta-9-tétrahydrocannabinol (Δ9-THC) dans les graines de chanvre et leurs produits dérivés.

Étant donné les effets psychoactifs du THC, l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) a défini une dose de référence aigüe (ARfD). Pour le THC, cette dose est de 1 µg/kg de poids corporel. Ainsi, depuis 2023, les graines de chanvre ne peuvent contenir plus de 3,0 mg/kg (0,0003 %) de Δ9-THC, et l’huile de graines de chanvre 7,5 mg/kg (0,00075 %).

  • Le règlement (UE) n°2015/2283 sur les nouveaux aliments : Les produits sans historique de consommation avant 1997 nécessitent une évaluation par l’EFSA et une autorisation de la Commission européenne.

Actuellement, seuls les graines de chanvre, leurs dérivés, certaines feuilles pour les infusions et les infusions elles-mêmes sont autorisés à la vente grâce à leur historique de consommation. D’autres parties de la plante, le CBD et autres cannabinoïdes, sans historique de consommation (d’après le compte rendu de la Commission européenne du CPVADAAA Novel Food et Toxicologie de 2023), nécessitent une autorisation post-évaluation par l’EFSA.

Des dossiers sur les produits alimentaires au CBD ont été présentés à l’EFSA pour évaluation, mais aucun n’a été validé. En 2022, l’EFSA a souligné des préoccupations sur le CBD et a demandé plus d’études.

En conséquence, les produits alimentaires contenant du CBD vendus actuellement en France et en Europe le sont illégalement. Ils peuvent être retirés ou rappelés suite à une alerte de sécurité alimentaire.

Enfin, les produits autorisés à la vente doivent :

  • Pour les graines de chanvre et dérivés, respecter les concentrations maximales en Δ9-THC établies.
  • Pour les infusions à base de feuilles de chanvre, leur teneur en Δ9-THC doit être telle que la consommation ne dépasse pas la dose de référence aigüe fixée par l’EFSA.

Réglementation pour les aliments destinés aux animaux :

Les aliments destinés aux animaux sont principalement régis par les règlements (CE) n°178/2002, (CE) n°1831/2003 et (CE) n°767/2009. Un aliment destiné aux animaux ne peut être commercialisé ou utilisé que s’il est sans danger pour l’animal et ne compromet pas la sécurité des produits issus de cet animal.

Les groupes d’experts de la Commission sur l’alimentation animale et le comité permanent lié aux plantes, animaux et denrées alimentaires ont finalisé les discussions sur les concentrations maximales de Δ9-THC pour diverses matières premières destinées à l’alimentation animale, telles que les graines de chanvre, l’huile de ces graines, la farine et les fibres de chanvre. Ces limites sont consignées dans l’annexe de la directive 2002/32/CE relative aux substances indésirables dans les aliments pour animaux. Ces normes devraient être mises en application au début de 2024.

De plus, le CBD et les extraits de chanvre sont classés comme additifs pour l’alimentation animale. Ces additifs doivent être évalués et recevoir une autorisation avant leur mise sur le marché.

Jusqu’à présent, aucun additif à base de chanvre n’a reçu d’autorisation.

Réglementation concernant les produits cosmétiques :

Les produits cosmétiques sont régulés par le règlement (CE) n°1223/2009. Selon l’article 3 de ce règlement, tous produits cosmétiques mis en vente doivent garantir la sécurité de l’utilisateur lors d’une utilisation normale ou dans des conditions anticipées.

L’annexe II du même règlement énumère les substances proscrites dans la composition des produits cosmétiques. Parmi ces substances, on retrouve les produits classés comme stupéfiants conformément aux tableaux I et II de la Convention de 1961 sur les stupéfiants. Suite à la décision de la CJUE dans le dossier Kanavape, la base de données CosIng, recensant les ingrédients cosmétiques autorisés au niveau européen, a été mise à jour en février 2021 pour y intégrer le CBD purifié.

Des études relatives à la sécurité d’utilisation du CBD, dont les conclusions pourraient influencer les normes réglementaires en matière de cosmétique, sont actuellement en cours. La Commission européenne envisage de solliciter le comité scientifique dédié à la sécurité des consommateurs (CSSC) pour qu’il évalue la sûreté du CBD et les concentrations tolérables de THC comme impureté dans les produits cosmétiques (demande d’informations en date du 1er juin 2023).

En outre, une classification des risques associés au CBD est en préparation, dans le cadre du règlement (CE) n°1272/2008, aussi connu sous le nom de CLP, traitant de la classification, de l’étiquetage et de l’emballage des substances et des mixtures.

Réglementation sur les produits de vapotage :

Les produits de vapotage sont soumis aux règles énoncées dans le code de la consommation, en ce qui concerne l’obligation de sécurité, ainsi qu’aux stipulations du code de la santé publique (disponibles sur les sites web du ministère de l’économie et du ministère de la santé). Il est à noter que ces produits ne sont pas considérés comme des médicaments.

De plus, les liquides et recharges destinés au vapotage doivent se conformer au règlement (CE) n°1272/2008, connu sous le nom de CLP, qui porte sur la classification, l’étiquetage et l’emballage des substances et mixtures. À ce titre, au printemps 2023, les autorités françaises chargées de la classification et de l’étiquetage harmonisé des substances chimiques ont ajouté une proposition concernant le CBD au registre public des intentions. Cette proposition classe le CBD dans la catégorie “toxique pour la reproduction”. Selon le règlement CLP, l’objectif de cette démarche est d’informer de manière transparente tout au long de la chaîne de distribution ainsi que les consommateurs sur les propriétés d’une substance. La soumission du dossier à l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) est attendue pour la fin de 2023. Une consultation publique sera ensuite lancée début 2024, suivie d’un avis du Comité d’évaluation des risques de l’ECHA concernant une classification harmonisée du CBD. Cette évaluation ne préfigure pas des mesures éventuelles à prendre dans différents secteurs utilisant cette substance, en rapport avec les réglementations appropriées.

En dernier lieu, le règlement (CE) n°1907/2006, connu sous le nom de REACh, stipule que les substances chimiques produites ou importées en quantités supérieures à une tonne par an en Europe doivent être enregistrées auprès de l’ECHA. Il revient aux fabricants de vérifier que les fournisseurs des substances, utilisées notamment dans les liquides de vapotage, respectent cette obligation.

Réglementation sur les produits à fumer :

Les produits à fumer qui ne contiennent pas de tabac mais sont à base d’autres plantes sont encadrés par les articles L.3514-1 à L.3514-5 et R.3514-1 et suivants du code de la santé publique. Ces règles ont été établies conformément à la directive européenne 2014/40, qui vise à harmoniser les législations des États membres de l’UE en ce qui concerne la production, la présentation et la vente des produits du tabac et produits similaires.

Ce cadre réglementaire s’applique à tous les produits faits de végétaux, plantes aromatiques ou fruits, qui ne contiennent pas de tabac mais peuvent être fumés par combustion. Il existe des exigences rigoureuses pour ces produits et leurs emballages, notamment l’interdiction de toute publicité, logo ou autre élément promotionnel. Chaque emballage doit également afficher un avertissement sanitaire. Avant leur mise sur le marché, les fabricants et importateurs doivent déclarer chaque produit et sa composition à l’Agence nationale de sécurité sanitaire des aliments, de l’environnement et du travail (Anses), en suivant les procédures du point d’entrée électronique commun de l’UE (PEC-UE / EU-CEG). Toute infraction à ces règles est passible de sanctions pénales.

Source : https://www.drogues.gouv.fr/le-cbd

Le tétrahydrocannabinol (THC) est le principal composé psychoactif du cannabis, tandis que le cannabidiol (CBD) est un autre composé en grande quantité dans la même plante.

Le THC se retrouve généralement sous la forme de résine avec des extraits de feuilles de la plante mélangés à celle-ci. Pour des usages récréatifs, il est couramment associé à du tabac puis fumé. En France, la consommation de THC est interdite en raison de sa classification comme substance psychotrope, et sa vente est illégale.

En revanche, le CBD diffère du THC en termes de propriétés “récréatives”. Le CBD n’est pas classé comme stupéfiant ni psychotrope, bien qu’il ait des effets psychoactifs en raison de son interaction avec le système sérotoninergique. Cette interaction explique son effet apaisant, la sérotonine étant un neurotransmetteur cérébral qui joue notamment un rôle dans la régulation de l’humeur, du sommeil et de la douleur. En France, la consommation de CBD est autorisée et sa vente est libre, que ce soit dans des boutiques spécialisées, des pharmacies ou sur Internet.

Comme le CBD et le THC sont deux composés actifs présents dans les feuilles de cannabis, les produits à base de CBD peuvent contenir des traces de THC. Seule la qualité du CBD acquis peut assurer qu’il a été suffisamment purifié et qu’il ne contient plus de quantités significatives de THC.

Les résidus de THC potentiellement présents dans des produits à base de CBD peuvent se retrouver dans le sang ou la salive de ceux qui les consomment. Ainsi, un conducteur pourrait être testé positif au THC, même s’il n’a ingéré que des produits légalement vendus.

Selon l’article L.235-1 du code de la route, il n’est pas nécessaire d’avoir un certain niveau de THC pour être reconnu coupable de conduite sous l’influence de drogues. La simple présence de THC dans le corps du conducteur suffit pour établir une infraction.

La chambre criminelle de la Cour de Cassation a confirmé cette interprétation des textes, dans un arrêt du 21 juin 2023, soulignant que « l’autorisation de commercialiser certains dérivés du cannabis, dont la teneur en delta9-tétrahydrocannabinol, substance elle-même classée comme stupéfiant, n’est pas supérieure à 0,30 %, est sans incidence sur l’incrimination de conduite après usage de stupéfiants, cette infraction étant constituée s’il est établi que le prévenu a conduit un véhicule après avoir fait usage d’une substance classée comme stupéfiant, peu important la dose absorbée ».

Source : https://www.drogues.gouv.fr/le-cbd

Le CBD peut être consommé de différentes manières, notamment par voie orale (gélules, huiles, aliments), par inhalation (e-liquides), ou appliqué localement sur la peau (crèmes). Le choix de la méthode dépend de vos préférences et de l’effet recherché.

Type de consommation Vitesse de l’effet Durée des effets
Huile de CBD 5 à 20 min 2 à 3 heures
Gélule de CBD 30 à 60 min 3 à 6 heures
Pre-Rolls + Fleur ou Résine de CBD 5 à 15 min 2 à 3 heures
E-cigarette ou Puff Vape 5 à 15 min 1 à 2 heures
Vaporisateur immédiat 2 à 3 heures

La classification du CBD (cannabidiol) en tant que “drogue” dépend du contexte juridique et de la définition de “drogue” dans un sens spécifique.

  • Substance psychoactive : Le CBD est un composé trouvé dans la plante de cannabis, mais contrairement au THC (tétrahydrocannabinol), il n’est pas psychoactif. Cela signifie qu’il ne produit pas l’effet “high” ou d’euphorie associé à certaines autres substances issues du cannabis.
  • Législation : Dans de nombreux pays et juridictions, le CBD est légal, surtout s’il est extrait de plantes de chanvre industrielles contenant de très faibles niveaux de THC. Cependant, la réglementation varie considérablement d’un pays à l’autre. Dans certains endroits, le CBD est considéré comme un complément alimentaire ou un produit de bien-être, tandis que dans d’autres, il peut être réglementé de manière plus stricte.
  • Usage médical : Dans certains pays, le CBD est reconnu pour ses propriétés thérapeutiques potentielles et est utilisé dans le traitement de diverses conditions médicales, comme certaines formes d’épilepsie. Dans ces contextes, il est traité davantage comme un médicament que comme une “drogue” au sens récréatif ou abusif du terme.
  • Perception sociale : La perception du CBD varie. Certains le considèrent comme une substance bénéfique pour la santé, tandis que d’autres peuvent le voir de manière plus négative en raison de son association avec le cannabis.

En résumé, bien que le CBD soit un composé issu du cannabis, il n’est généralement pas considéré comme une drogue dans le sens récréatif ou abusif du terme, en raison de son absence d’effets psychoactifs et de son profil de sécurité relativement élevé. Toutefois, sa classification juridique et sociale peut varier en fonction de la région et des lois locales.

Pour déterminer le moment idéal pour prendre du CBD, il est important d’évaluer vos besoins individuels et l’effet souhaité. Le CBD peut être utilisé pour diverses raisons, telles que :

  • Réduire l’anxiété et le stress
  • Soulager les douleurs chroniques
  • Améliorer la qualité du sommeil
  • Favoriser la concentration et la créativité

En fonction de vos objectifs, vous pourrez adapter l’heure de prise du CBD.

Le matin pour un effet énergisant

Si vous souhaitez utiliser le CBD pour ses propriétés stimulantes et favorisant la concentration, il est conseillé de le prendre le matin avec le petit-déjeuner. Cette routine permettra de démarrer la journée du bon pied et de bénéficier de l’énergie nécessaire pour affronter les défis quotidiens.

En journée pour lutter contre le stress et la douleur

Pour ceux qui souffrent de stress chronique, d’anxiété ou de douleurs tout au long de la journée, il peut être utile de prendre du CBD à intervalles réguliers. Vous pouvez, par exemple, consommer une dose de CBD après le déjeuner pour vous aider à gérer les tensions de l’après-midi et maintenir un état d’esprit serein.

Le soir pour favoriser le sommeil

Si vous cherchez à améliorer votre qualité de sommeil, il est recommandé de prendre du CBD en fin de journée, une heure avant de vous coucher. Cela permettra au composé d’agir sur votre système nerveux et de favoriser la relaxation nécessaire pour une bonne nuit de repos.

Tableau des effets suivant le mode de consommation du CBD

Type de consommationVitesse de l’effetDurée des effets
Huile de CBD5 à 20 min2 à 3h
Gélule de CBD30 à 60 min3 à 6h
Pre-Rolls + Fleur ou Résine de CBD5 à 15 min2 à 3h
E-cigarette ou Puff Vape5 à 15 min1 à 2h
Vaporisateurimmédiat2 à 3h

 

Interactions du CBD

Étant une substance active, le CBD peut interagir avec d’autres médicaments dans l’organisme, ce qui peut entraîner des risques. Il est particulièrement déconseillé d’utiliser le CBD en présence de :

  • Insuffisance hépatique (dysfonctionnement du foie) ;
  • Traitement antiépileptique (comme le valproate, le clobazam…) car l’effet sédatif du CBD peut s’additionner à celui de ces médicaments, entraînant une somnolence
  • Traitement immunosuppresseur par Évérolimus (utilisé principalement en oncologie) car le CBD peut chez certaines personnes augmenter l’absorption de l’Évérolimus et entraîner une augmentation des doses d’Évérolimus dans le sang, ce qui peut conduire à un surdosage.

Il est essentiel de discuter avec votre pharmacien ou votre médecin avant de consommer du CBD, pour les informer d’une éventuelle maladie ou d’un traitement en cours.

Effets indésirables du CBD

Comme toute substance active, le CBD peut entraîner des effets indésirables. Les plus fréquemment observés sont :

  • La somnolence, notamment en cas de surdosage, raison pour laquelle il est strictement déconseillé de conduire des véhicules ou tout autre type d’engin motorisé après avoir consommé du CBD ;
  • Une perte de poids ;
  • Des troubles digestifs (crampes d’estomac, diarrhées, nausées et vomissements).

Si l’un ou plusieurs de ces symptômes apparaissent après l’utilisation de CBD non médical, informez-en votre médecin ou votre pharmacien, en leur précisant la dose que vous prenez et depuis combien de temps.

À savoir :

Lors d’un contrôle routier, un test de dépistage de stupéfiants peut s’avérer positif avec du CBD car, en cas de mauvaise qualité (insuffisamment purifié), il peut contenir des traces de THC trop élevées.

Le CBD n’est pas considéré comme une substance dopante. Toutefois, comme pour la conduite, le fait que le cannabidiol soit souvent mélangé à de petites quantités de THC peut entraîner des tests positifs lors de la recherche de substances dopantes chez les sportifs.

Oui, il est légal d’acheter et de consommer des produits à base de CBD en France, tant que le taux de THC ne dépasse pas 0,2%. CBD.fr assure que tous les produits vendus sur notre site sont conformes à la législation française.

La législation française sur le CBD

Concernant la commercialisation du CBD en France, la législation se base principalement sur deux critères :

  • La provenance du produit
  • Le taux de THC présent dans le produit

Acheter du CBD en France : quelles précautions prendre ?

Si l’achat de CBD est légal en France, il convient néanmoins de prendre certaines précautions pour s’assurer de la qualité et de la conformité des produits :

  • Vérifier la provenance du produit : il doit être issu de chanvre industriel cultivé dans l’Union européenne.
  • Se renseigner sur le taux de THC : il ne doit pas dépasser 0,2 %.
  • Privilégier les boutiques spécialisées et les sites internet fiables, qui fournissent des informations claires et transparentes sur la composition de leurs produits.
  • Éviter les offres trop alléchantes ou les prix trop bas, qui peuvent cacher des produits de mauvaise qualité ou non conformes à la réglementation française.

En suivant ces recommandations, vous pourrez profiter en toute légalité des bienfaits du CBD en France. N’hésitez pas à consulter un professionnel de santé si vous envisagez d’utiliser cette molécule dans un cadre thérapeutique.

Nous acceptons plusieurs modes de paiement, incluant les cartes de crédit et les virements bancaires.

Nous assurons l’expédition de vos commandes de manière confidentielle et sécurisée. Chaque colis est expédié avec un numéro de suivi, et nous nous engageons à traiter vos commandes rapidement et efficacement. Vous recevrez votre numéro de suivi dans les 24 à 48 heures suivant la passation de votre commande.

Votre sécurité est notre priorité absolue. Nous tenons à vous assurer que tous les paiements effectués sur notre site sont entièrement sécurisés. Nous utilisons des protocoles de cryptage avancés pour garantir la confidentialité de vos informations personnelles et financières. Vous pouvez effectuer vos transactions en toute tranquillité d’esprit, sachant que vos données sont protégées contre toute utilisation frauduleuse. N’hésitez pas à faire vos achats en toute confiance sur notre plateforme.

POURQUOI PRENDRE DU CBD ? 🌱

 

Vous avez entendu parler du CBD et des bienfaits et vous êtes arrivé sur notre boutique, mais vous ne  savez pas exactement ce que c’est et quels sont ses actions possibles sur votre organisme ? Nous allons essayer de vous expliquer en quoi le cannabidiol peut vous apporter ses bienfaits au quotidien. Voici les principaux résultat qu’il pourrait vous procurer :

  • Soulagement de la Douleur : Il peut interagir avec les récepteurs de votre cerveau et de votre système immunitaire, réduisant l’inflammation et atténuant la douleur.
  • Réduction de l’Anxiété et de la Dépression : Des études ont montré qu’il pourrait aider à réduire l’anxiété et la dépression en agissant sur le système sérotoninergique.
  • Amélioration du Sommeil : Il est souvent utilisé pour combattre l’insomnie et améliorer le sommeil.
  • Traitement de Certaines Maladies de la Peau : Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, il peut être utile dans le traitement de divers problèmes de peau, comme l’eczéma et le psoriasis.
  • Soutien dans le Traitement de Certaines Maladies Neurologiques : Il existe des preuves qu’il peut aider dans le traitement de maladies comme l’épilepsie et la sclérose en plaques.
  • Cardiovasculaires Positifs : Certaines recherches suggèrent qu’il peut favoriser la santé cardiaque en réduisant la pression artérielle et en prévenant les dommages cardiaques.
  • Aide à la Digestion : Il peut aider à réguler l’appétit et réduire les nausées, ce qui peut être bénéfique pour ceux qui ont des problèmes digestifs.

Il est crucial de souligner que, malgré la promesse de ces résultats, le CBD ne constitue pas une solution miracle et ne devrait en aucun cas remplacer un traitement médical approprié. Il est toujours recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de commencer toute consommation. En choisissant d’acheter sur High-Company, vous avez la garantie d’accéder à des produits de qualité, soumis à des vérifications rigoureuses, respectant les normes légales et réglementaires en vigueur.

Produits Conformes

Nos produits respectent la législation en vigueur. THC Inférieur à 0.3%

Paiement Sécurisé

Paiement 100% sécurisé grâce à notre partenaire PayGreen.

Livraison Express

Emballages discrets, livraison rapide sous 24h / 48h

Nos dernières news Profitez de nos derniers articles