Article CBD VS TABAC

Le tabac : une menace pour la santé publique

Le tabac est l’une des principales causes de morbidité et de mortalité dans le monde. Il contient de nombreuses substances toxiques, notamment la nicotine, qui est hautement addictive. La consommation de tabac est associée à un risque accru de développer de nombreuses maladies graves, notamment le cancer, les maladies cardiovasculaires et les maladies respiratoires. En plus de ses effets néfastes sur la santé individuelle, le tabagisme contribue également à des coûts sociaux et économiques importants, notamment en termes de dépenses de santé et de perte de productivité. En tant que principal facteur de risque évitable de décès et de maladie, la lutte contre le tabagisme est une priorité de santé publique mondiale.

Le tabac constitue une dépendance qui touche des millions de personnes à travers le monde. Souvent initiée à l’adolescence, cette habitude peut être extrêmement difficile à abandonner en raison de la forte dépendance physique et psychologique qu’elle crée. Les symptômes de sevrage, tels que l’irritabilité, l’anxiété et les fortes envies de fumer, rendent le processus d’arrêt encore plus difficile pour de nombreux fumeurs. Cependant, avec les bonnes stratégies et le soutien approprié, il est possible de briser le cycle de la dépendance au tabac et de mener une vie plus saine.

Le CBD peut-il provoquer une dépendance ?

Le sujet du CBD est devenu incontournable dans l’actualité, en particulier depuis sa légalisation.

Huiles de CBD, infusions, ou encore fleurs …

Les méthodes de consommation sont variées, et il en va de même pour la posologie. Que ce soit pour soulager du stress, atténuer une migraine ou encore simplement par plaisir, la quantité de CBD consommée est propre à chacun selon ses propres besoins et ses propres limites.

Toutefois, une question s’inscrit naturellement, celle de savoir si le CBD peut rendre dépendant. Nous vous apportons l’ensemble des informations vous aiguillant sur le sujet.

Qu’est-ce que la dépendance ?

La dépendance est un phénomène pouvant toucher à ce que l’on consomme tel que du sucre ou de l’alcool, mais elle peut également concerner les paris, la cigarette, ou encore une autre personne, on parle alors de dépendance affective.

La définition de la dépendance est plutôt simple : il s’agit d’une addiction à une certaine habitude, dans notre cas d’étude à une substance. Lorsque nous sommes dépendants, nous ressentons un besoin psychologique incessant de tenir une certaine habitude, sans quoi un manque se manifestera.

Distinction entre dépendance et accoutumance

Dépendance et accoutumance sont deux termes présentant des nuances.

Lorsqu’on parle d’accoutumance, on fait référence à l’adaptation du corps à une substance donnée. Accoutumance et dépendance ne sont ainsi pas synonymes, et ne vont pas forcément de pair. Il peut y avoir accoutumance sans dépendance.

L’accoutumance est également désignée par certains comme une forme de « tolérance ». En ce sens, on différencie l’accoutumance positive de l’accoutumance négative :

  • Par accoutumance positive, on entend une amélioration de la capacité à supporter des effets donnés,
  • Par accoutumance négative, on entend l’inadaptabilité de l’organisme aux doses consommées.

La principale différence entre dépendance et accoutumance réside dans l’aspect pathologique.

Lorsqu’il y a une dépendance, on rentre dans le terrain de la pathologie, c’est-à-dire que notre cerveau est incapable de fonctionner correctement tant qu’on ne lui a pas apporté une nouvelle dose de la substance concernée.

L’addiction au cannabis, bien différente du sujet du CBD

En parlant d’addiction, il faut bien distinguer le CBD du cannabis. Il ne s’agit pas des mêmes substances, des mêmes principes actifs, et donc des mêmes effets sur les consommateurs.

L’addiction au cannabis, véritable sujet de société, fait en réalité référence à l’addiction au THC. Ce cannabinoïde est bien différent du CBD.

Le THC est la plupart du temps plébiscité pour ses effets psychotropes. Il a la capacité d’agir sur certaines parties du cerveau à travers un afflux de dopamine. Cette dernière est responsable de la sensation de plaisir et d’euphorie, des sensations recherchées par les consommateurs et pouvant rendre rapidement dépendant. Il a été prouvé que le THC présente un potentiel addictogène d’environ 9%.

Bien évidemment, l’ampleur de l’impact du THC sur notre organisme dépend de la quantité de cannabis consommé. Plus on consomme de cannabis, et plus on augmente les effets ressentis. Et plus on consomme de cannabis, que ce soit en terme de quantité ou de régularité, et plus on est susceptible d’en devenir dépendant.

En France par exemple, la combustion constitue le mode de consommation de cannabis le plus répandu, couplée à de la consommation de tabac. Le tabac est déjà en soi une substance très addictive, il n’y a donc rien d’étonnant dans le fait que les consommateurs de cannabis soient susceptibles de rapidement développer une forme de double dépendance.

Tout commence par une accoutumance, c’est-à-dire que plus on consommera de cannabis, et plus on aura besoin d’augmenter les doses consommées pour continuer à ressentir les mêmes effets.

A partir de là, sans une certaine vigilance et prise de conscience, l’accoutumance peut rapidement dériver vers une réelle dépendance.

Le CBD, plutôt utile dans le traitement des addictions

Contrairement au THC, le CBD ne rend pas dépendant. Loin de là.

La première justification touche au fait que le CBD n’affecte en rien les concentrations en dopamine. Le CBD n’a aucune propriété psychoactive, et donc ne présente aucun risque de dépendance.

A contrario, le CBD est de plus en plus utilisé dans le traitement des addictions. Il s’inscrit ainsi comme une sorte d’antithèse du THC, tous deux étant des substances dérivées du cannabis mais radicalement opposées.

Le CBD, ou cannabidiol, possède divers bienfaits dont celui d’agir directement sur les symptômes liés à la sensation de manque.

Lorsqu’un individu est dépendant à une substance et qu’il se trouve en état de manque, divers symptômes peuvent faire leur apparition : nausées, hallucinations, hyperthermie, tremblements, ou encore hypersensibilité à la lumière ou au bruit.

Une étude datée de 2019 a souligné cela auprès de consommateurs dépendants aux opioïdes, et le résultat a été sans appel. La consommation de CBD a permis de réduire de manière rapide et intense l’envie de consommer la substance problématique, ainsi que l’anxiété liée au manque. Globalement, le CBD est jugé comme un principe actif particulièrement utile pour diminuer les risques de rechute, le tout sans effets secondaires recensés.

La consommation de CBD peut-elle rendre dépendant ? La réponse est non.

Le CBD ne doit pas être confondu avec le THC, ce dernier étant quant à lui bien addictif. Bien au contraire, le CBD est estimé comme une grande aide dans le traitement direct des addictions. Une information originale à connaître et à partager sans hésitation.

CBD et sevrage du tabac

Qu’est-ce que le CBD ?

Les cannabinoïdes sont des composants naturels de la plante de cannabis. Parmi ces molécules, le THC (tétrahydrocannabinol) et le cannabidiol (CBD) sont les plus étudiés.

Le CBD provient du chanvre industriel (Cannabis sativa), une variété de chanvre à faible concentration en THC. Contrairement au THC, qui est couramment utilisé à des fins récréatives, le CBD a tendance à réduire les effets psychoactifs du THC.

L’absence d’effets psychoactifs du CBD en fait une molécule de plus en plus recherchée pour ses propriétés thérapeutiques potentielles. En effet, certaines études mettent en avant les bienfaits du CBD dans le traitement ou le soulagement des symptômes de diverses pathologies : cancer, sclérose en plaques, fibromyalgie, acné…

Le terme bien-être CBD est alors utilisé lorsque le CBD est utilisé dans le domaine de la santé et du bien-être.

Comment le CBD peut-il vous aider à arrêter de fumer ?

Plusieurs études ont montré que le CBD pourrait être un allié efficace contre la toxicomanie, en particulier dans des modèles expérimentaux de rats dépendants à l’héroïne. Ainsi, puisque les causes de la dépendance sont similaires entre les drogues dures et le tabac, cette recherche suggère que le CBD pourrait également vous aider à arrêter de fumer.

Le CBD combat les symptômes de sevrage

La nicotine est aussi addictive que les drogues dures comme la cocaïne. Il est ainsi difficile d’arrêter de fumer. Lorsque vous essayez d’arrêter cette habitude mortelle, vous rencontrez une barrière presque impénétrable de symptômes de sevrage. Il ne s’agit pas seulement de vouloir une autre cigarette. L’arrêt du tabac se développe en quelques jours et peut provoquer des maux de tête, une augmentation de l’appétit et de l’irritabilité, de l’anxiété, de l’insomnie, de l’hypertension artérielle et de la dépression.

Alors, comment le CBD peut-il vous aider à vaincre la dépendance à la nicotine ? Tout simplement grâce à de nombreux effets positifs. En effet, le CBD régulerait le cycle veille/sommeil, la douleur, l’humeur et la satiété. Il soulagerait les maux de tête, favoriserait un sommeil réparateur et régulerait la tension artérielle. Le CBD pourrait donc soulager certains des symptômes physiques du sevrage nicotinique et vous aider à traverser cette période sans trop de difficultés.

Les cigarettes au CBD peuvent réduire l’envie de fumer

Vous sortez une cigarette du paquet, l’allumez et tirez une longue bouffée calme et chaude. Vous avez cette habitude depuis des années, jour après jour. Il est inimaginable de l’abandonner du jour au lendemain. Pourtant, c’est ce que vous devriez faire pour retrouver une santé optimale. Cependant, vous n’avez pas à abandonner cette habitude de fumer dès maintenant. Vous pouvez simplement remplacer votre cigarette de tabac par une cigarette de CBD.

Les cigarettes de CBD sont un excellent moyen de réduire l’envie de fumer sans avoir à arrêter complètement de fumer. Elles contiennent une petite quantité de CBD, qui vous aide à vous détendre sans altérer votre fonctionnement normal. Elles vous aident également à vous débarrasser de la dépendance à la nicotine en vous permettant de prendre une pause sans vous sentir déconnecté. Vous pouvez ainsi continuer à fumer pendant un certain temps, puis diminuer progressivement votre consommation de nicotine jusqu’à ce que vous n’ayez plus besoin de fumer du tout.

Conclusion

Le CBD peut être un outil précieux dans votre lutte contre le tabagisme. Qu’il s’agisse de soulager les symptômes de sevrage nicotinique ou de réduire l’envie de fumer, le CBD offre une alternative naturelle et efficace aux méthodes traditionnelles d’arrêt du tabac. Cependant, il est important de se rappeler que le CBD n’est pas une solution miracle et qu’il doit être utilisé en complément d’une approche globale de sevrage tabagique, comprenant un soutien médical, un soutien social et des changements de mode de vie. En combinant ces différentes stratégies, vous pouvez maximiser vos chances de réussite dans votre démarche d’arrêt du tabac et améliorer significativement votre santé et votre bien-être à long terme.

High-Company

See all author post
X
0
    0
    Votre panier
    Panier videRetour boutique